Depuis le 27 janvier 2003, date de sa création, l’association FIGURES LIBRES s’attache à développer et à animer la vie culturelle Vendômoise autour des Musiques Actuelles. Son activité principale est l’organisation de concerts et elle s’est fixée pour objectif de promouvoir les Musiques Actuelles sur le territoire Vendômois de par sa diffusion de concerts et la médiation culturelle et sur un plan national via l’accompagnement d’artistes et sa participation à des réseaux professionnels tels que la Fraca-ma, le SMA, la Fédélima ou encore la fédération De Concert ! .

Elle organise dans le cadre de sa délégation de service public la liant au Territoire Vendômois une saison de musiques actuelles au 3ème Volume du Minotaure ainsi que le festival des Rockomotives à la Toussaint dans de multiples lieux de la ville pour des jauges très variées. A côté de ces missions et toujours sous la coupe de même valeurs d’intérêt général, l’association effectue un travail sur l’organisation de concerts dans des terrains dits enclavés en territoires ruraux et élabore une réflexion sur la notion de diffusion scénique. Concert chez l’habitant, résidence dans des granges : les frontières d’espace de diffusion sont questionnées dans ces nouvelles formes proposées redessinant le rapport de l’artiste au spectateur et de l’accueillant au public.

Figures Libres oeuvre également en conventionnement avec le conseil départemental de Loir et Cher pour la structuration des musiques actuelles sur ce même département et participe avec cette institution à la prise en considération des problématiques de nos territoires et des questionnement liés à la pratique amateur. Figures Libres met également en œuvre avec ce même partenaire et en collaboration avec le Chato’do à Blois un volet d’action culturelle à direction des scolaires sur des territoires moins sensibilisés à la question que les métropoles. L’association se positionne en vecteur d’éducation et de sensibilisation artistique.

Enfin Figures Libres œuvre autour de l’accompagnement artistique : sur des projets régionaux via son implication au sein de la fédération régionale de la FRACA-MA et sur un échelon plus national via son activité de management et de conseils et également de tournée avec sa filiale d’aide à la régie administrative et de production.

Dans ce secteur où les frontières sont de plus en plus minces entre l’entertainement et le culturel, une association comme Figures Libres a son devoir de positionnement. Nous ne sommes pas un « passeur de plats » et nous positionnons comme des intermédiaires entre des artistes et un public, des envies et des partenaires. Figures Libres se positionne et inévitablement la prise de risques est prédominante. Nous avons consciences d’oeuvrer sur un territoire rural sans que nous ne souhaitions abaisser le niveau d’exigence et de proposition artistique. Le territoire du Vendômois a la chance d’avoir été sensibilisé depuis plus de 25 ans aux formes artistiques diverses, il est de notre rôle d’honorer cette envie et logique de pensée.

Nous ne souhaitons cependant nullement être taxé d’élitisme et aimons faire cohabiter les formes populaires à celles à la marge. Cette envie généreuse et décloisonnée, nous l’appliquons depuis longtemps quand à nos partenaires locaux. Gare à la Rochette, une manifestation co-organisée par Figures Libres sur le territoire de Thoré la Rochette avec le comité des fêtes de cette commune est un exemple frappant de ces postulats . L’objectif avoué est de réconcilier le concept de festival populaire avec la culture pour tous. Nous optons pour se faire pour une mixité des arts car sommes persuadé que les publics peuvent et doivent se mélanger. Un aficionado de musique noise peut aussi se retrouver devant un atelier percussion ou une projection de courts métrages à direction des enfants. Nous nous plaçons en projet de territoire, et le but premier est de créer du lien social entre générations avant toute chose. Ce festival synthétise les valeurs de notre projet culturel : l’humain liant l’artistique, la curiosité primant sur la peur, le distinguo entra une pratique amateur de loisir et une pratique qui si elle n’est pas professionnelle est sérieuse avec un but de création, la convergence et synergie des forces locales qui souhaitent collaborer autour d’un projet…

La somme de nos actions tente d’aboutir à la création d’une une passerelle : rapprocher le populaire de la qualité, susciter la curiosité et se faire croiser les publics de tout âge et CSP.

La musique est un loisir et un art, ces 2 facettes sont des parties intégrantes de notre projet culturel.

Le Bureau de l’association au 26/09/2017 :

Jérôme Bougelot (Président)

Gibotteau Séverine (trésorière)

Marc Delefosse (secrétaire)

Chloé Chapiteau

Valérie Mauclair

Matthieu Schreibert

 

3 Membres associés :

  • Un représentant de l’Association M.A.R.S., délégataire de service public du Chato’ do à Blois,
  • Un représentant de la FRACAMA (Fédération Régionale des Acteurs Culturels Associatifs – Musiques Amplifiées),
  • Un représentant de l’association Antirouille délégataire de service public de l’Astrolabe à Orléans.